Brexit ? et après ?

Impossible d’échapper à cette actualité qui fait la une des journaux et chuter les marchés financiers, le Royaume -unis est sorti de l’Union Européenne. Ma question est : « et après ?»

Quelles conséquences cet évènement aura sur la vie de nous autres africains ? plusieurs amis m’ont demandé depuis hier ce que je pensais de ce « triste évènement », et je leur ai répondu que cela ne me faisait ni chaud, ni froid. Pourquoi les africains s’en émeuvent –ils donc ?

Il est vrai que nous sommes dans un monde globalisé, un village planétaire ou le battement d’aile d’un papillon dans une forêt brésilienne peut créer des typhons en Asie a des milliers de kilomètres. Néanmoins en ce qui concerne le Brexit, je me dis que cela devait arriver, et j’espère que tous les autres pays sortiront aussi de cette Europe des Nations, et que l’Union Africaine, le CEDEAO, etc. seront dissoutes aussi un jour.

Les peuples européens ont presque toujours voté contre les lois européennes dès que l’occasion leur en était donné. Nous avions eu l‘exemple avec le NON de la France et des Pays-Bas dans un passé récent.  Mais au lieu de comprendre les aspirations profondes des peuples, les politiciens ont préféré faire la sourde oreille et passer par les parlements pour faire passer des lois que les peuples ne voulaient pas. L’élite politique européenne traite ainsi les peuples européens comme des inconscients ou des incultes qui ne savent pas ce qui est bien pour eux.

La même élite oublie peut-être qu’elle est la première ennemie de l’UE car pour remporter les élections, à certains moments, les politiciens n’hésitent pas à mettre sur le dos des fonctionnaires de l’UE toute la somme des difficultés économiques et sociales de leurs pays respectifs. David Cameron qui veut aujourd’hui démissionner et qui a pourtant pris l’initiative du referendum et a fait campagne pour le OUI a longtemps tapé sur l’UE, critiqué son fonctionnement, son coût pour le budget de la Grande-Bretagne, sa lourdeur administrative, son immixtion dans les affaires intérieures des pays, et aujourd’hui il se dit déçu du résultat ? ah non, il ne devrait pas. David Cameron a semé le vent et il récolte la tempête.

Je partage néanmoins les critiques de David Cameron par rapport au fonctionnement de l’UE. C’est un fonctionnement lourd, peu efficace et budgétivore, où les heureux élus fonctionnaires, Députés et Commissaires de l’UE vivent sur une autre planète. Les salaires sont exorbitants et décalés de la réalité que vivent les peuples Européens. Il en est de même de toutes les autres Institutions internationales à savoir : Union Africaine, CEDEAO (Afrique de l’Ouest), UDEAC (Afrique Centrale), ONU et autres. Toutes ses institutions disposent de gros budgets, les fonctionnaires sont surpayés, mais quel impact réel sur la vie des populations ? quel béninois lambda peut-il dire aujourd’hui dire l’impact de la CEDEAO sur sa vie de tous les jours ? sait-il seulement ce que c’est que ce truc appelé CEDEAO ? les européens au moins savent ce qu’est l’UE, même si les politiciens leur vendent si mal au cours des campagnes.

Les institutions citées plus haut devraient tirer leçon du Brexit et profondément repenser leur fonctionnement. Un tel fonctionnement décalé du quotidien des peuples ne peut que révolter ces derniers contre les institutions en question. Je reste convaincu que si le même vote était organisé dans les autres pays européens aujourd’hui, demain il n’y aura plus d’UE ? mais qui s’en plaindra ? juste les politiciens car l’UE est plus leur chose que celle des peuples. UE, CEDEAO, ONU, UDEAC, UA, etc. doivent alléger leur fonctionnement, réduire les budgets de salaire, réduire les directions et les démembrements, réduire tous les projets budgétivores et inefficaces, être souples, aller rapidement à l’essentiel par des accords négociés dans des cadres diplomatiques et mieux écouter les peuples qui aujourd’hui ne se retrouvent aucunement dans ces gros « machins ».

J’attends maintenant de voir quel sera le futur thème de campagne des partis d’extrême droite et autres xénophobes anglais. L’UE et l’immigration ont longtemps été leur thème de campagne favori, maintenant qu’ils sont satisfaits sur ce point, ils risquent de peiner à trouver d’autres thèmes de campagne.  Ce genre de formation politique ne surfent que sur la haine de l’étranger et les projets de société irréalisable et utopiques.

The following two tabs change content below.
Edmond NANOUKON
"Dans notre société, l'opposé du courage n'est pas la lâcheté... C'est la conformité - les humains agissent comme n'importe quel autre humain, sans savoir pourquoi ni là où ils vont". - Rollo May

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *