Je suis Africain mais je ne marcherai pas contre les libyens.

Il y a une semaine, j’ai reçu le message suivant sur whatsapp :

Appel à manifestation:

« Du Sénégal au Soudan, du Niger au Mozambique, en passant par le Bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire, la Rdc…, grande mobilisation ce lundi devant toutes les ambassades de la Libye partout en Afrique pour dire Non, Non, et Non à la vente des migrants noirs comme esclaves.

Ce serait à 10h Temps universels.  Partagez si vous êtes africains. »

Nous ne devons pas marcher contre les Libyens mais plutôt sur les Présidences des pays Africains

Mon sang n’a fait qu’un tour à la lecture de cette invitation, ma réponse a été un grand NON et NON, Je suis Africain mais je ne marcherai pas contre les libyens.

Mais si c’est pour marcher sur les Présidences de chacun des pays africains dont les ressortissants se vendent en Libye comme des esclaves, Alors je suis partant. Je suis partants pour exiger de nos Chefs De Tas:

– d’arrêter de dilapider les maigres ressources de nos pays

– d’arrêter de confondre les ressources de l’Etat avec leurs ressources personnelles.

– de penser un peu aux jeunes de leurs pays en améliorant la qualité de l’éducation, des écoles, collèges et universités

– d’arrêter le népotisme et Le nivellement par le bas comme système de gestion.

– d’avoir honte Quand ils vont se soigner en Europe. Ceci est la preuve qu’ils ne peuvent supporter le système de sante qu’ils imposent à leur peuple. Le mieux pour eux alors serait de démissionner ou de se soigner dans le pays comme tout le monde.

– d’arrêter de boire Evian a table et consommer plutôt l’eau qu’ils font distribuer au peuple.

– D’arrêter de s’accrocher au pouvoir. Nous sommes au 21èm siècle. Les pays africains ne sont plus des royaumes, mais plutôt des Républiques et ceci implique donc l’alternance au pouvoir.  Sont-ils fiers de leur bilan après les décennies au pouvoir où ils n’ont fait que pousser leur peuple au désespoir, puis à l’exil ?

La responsabilité des dirigeants africains

Nos dirigeants sans Cœur ni foi ont transformé le continent le plus riche du monde en enfer pour les jeunes. Quel paradoxe que les africains soient obligés de fuir vers d’autres cieux pour survivre ? Pourtant les minerais les plus rares au monde (diamant, coltan, uranium, or, bauxite, etc.) Abondent dans les sous-sol des pays africains. Le Pétrole coule à flot, le gaz, etc.

Le Soleil et le vent 24h/7 jrs pour fournir de l’énergie. L’Afrique a des fleuves puissants et des terres fertiles, pourtant elle importe encore de la nourriture et la famine sévit dans plusieurs endroits. Tout ceci est le résultat d’un leadership myope, sans vision et sans ambition.

La situation de ce continent est un incommensurable gâchis et les CHEFS DE TAS en rendront compte. Les Chefs De Tas paieront tout ce qu’ils doivent à leur peuple et à l’humanité. Oh que oui, ils paieront et avec les intérêts car la justice divine, la nature ne fait pas d’escompte.

Laissez les libyens tranquilles. Ils étaient tranquilles chez eux Lorsque les sub sahariens sont arrivés pour prendre par là. Comme au temps de la traite négriere où les Rois vendaient les jeunes vigoureux du continent contre des miroirs et des pacotilles, de même aujourd’hui nos dirigeants échangent l’avenir de la jeunesse contre des villas cossues sur les champs Elysées, des chiffres électroniques écrits sur des comptes bancaires fictifs et des voyages en première classe pour leurs maitresses et leurs enfants. Vanité des vanités, …. Ils finiront par comprendre.

Le pire c’est le silence assourdissant de ces dirigeants devant ce drame. Ils auraient dû aller défiler à Tripoli en proclamant « je suis noir Africain ». Ah mais j’oubliais, Tripoli n’est Paris ou se trouvent leurs résidences cossues et puis les « vies françaises ont plus de valeur universelle que les vies des noires ».

SHAME ON US.

 

The following two tabs change content below.
Edmond NANOUKON
"Dans notre société, l'opposé du courage n'est pas la lâcheté... C'est la conformité - les humains agissent comme n'importe quel autre humain, sans savoir pourquoi ni là où ils vont". - Rollo May
Edmond NANOUKON

Derniers articles parEdmond NANOUKON (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *